OIC | Portail - Partenaire du monde des transporteurs et particulièrement celui des chargeurs
beautifulgrunge
   
setalpm

| | | LA DIRECTION GENERALE DE L'OFFICE IVOIRIEN DES CHARGEURS (OIC) VOUS SOUHAITE UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2019. | | |





 
 

Par le Capitaine de Vaisseau Major Fako KONE
PCA et DG par intérim
OIC

      La plupart des pays africains, notamment ceux qui sont situés au Sud du Sahara, sont totalement désemparés face à la dégradation accélérée de leur environnement en général, et, en particulier de leur environnement maritime et portuaire pour les pays qui ont une façade maritime...
Lire la suite...


HISTORIQUE DE CREATION

      L'Office Ivoirien des Chargeurs (OIC) est par définition un conseil de chargeurs, c'est à dire un organisme qui représente et défend les intérêts des importateurs et exportateurs, usagers des services de transports, dans le cadre de l'acheminement de leurs marchandises.

Créé en juin 1969 par la loi N° 69-240 du 9 juin 1969, en application des recommandations du CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement) tenue en 1968 à New Delhi qui a mis l'accent sur l'importance cruciale des transports maritimes dans toutes stratégies de développement économique et social, le Conseil Ivoirien des Chargeurs (CIC) prendra plus tard la dénomination de Office Ivoirien des Chargeurs (OIC).

La Côte d’Ivoire venait ainsi de créer le premier conseil de chargeurs en Afrique. Tous les autres pays du continent lui emboîteront le pas.

La loi n° 69-249 du 9 Juin 1969 portant création d’un Conseil Ivoirien des Chargeurs (CIC) l’a établi sous la forme d’un organisme public doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière et lui a assigné comme objectif d’œuvrer en vue d’une baisse des taux de fret.

Une nouvelle loi sera prise en 1975 (loi n° 75-940 du 26 Décembre 1975), créant l’Office Ivoirien des Chargeurs (OIC).

L’OIC, qui au terme de la nouvelle loi est subrogé dans tous les droits et obligations du Conseil Ivoirien des Chargeurs, prendra la forme d’un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) jouissant de la personnalité morale et doté de l’autonomie financière.

Il se verra assigner une mission plus élargie, consistant essentiellement à concevoir et à mettre en œuvre toutes actions permettant de réduire l’incidence des coûts de transport maritime sur l’économie nationale, de rationaliser et d’optimiser la desserte maritime du pays et notamment, d’assurer la régularisation de l’offre et de la demande de fret.

A la faveur des décisions prises par l’Etat de Côte d’Ivoire à travers le décret N° 91-750 du 8 novembre 1991, en vue de répondre à des exigences d’ordre économique, mais aussi à des fins de rationalité et d’efficacité, l’OIC a fusionné avec l’Institut de Documentation de Recherches et d’Etudes Maritimes (IDREM), puis érigé en Société d'Economie Mixte (SEM) de type particulier.

L'Office Ivoirien des Chargeurs (OIC) est placée sous les tutelles techniques et financières du Ministère des Transports et du Ministère de l'Economie et des Finances.


 
 

Copyright ©. Tous droits reservés. Design by OIC