OIC | Portail - Partenaire du monde des transporteurs et particulièrement celui des chargeurs
beautifulgrunge
   
setalpm

| | | Dans le cadre de sa mission d'Assistance aux chargeurs, L'Office Ivoirien des Chargeurs (OIC) informe l'ensemble des chargeurs qu'il organise un séminaire de formation. Thème: "LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES(R.S.E) COMME LEVIER DE DÉVELOPPEMENT DES ORGANISATIONS ". Date & Lieu:les 28 et 29 Novembre 2018 à IVOTEL PLATEAU. Tarif : 200.000 FCFA / participant. | | |





 
 

Par le Capitaine de Vaisseau Major Fako KONE
PCA et DG par intérim
OIC

      La plupart des pays africains, notamment ceux qui sont situés au Sud du Sahara, sont totalement désemparés face à la dégradation accélérée de leur environnement en général, et, en particulier de leur environnement maritime et portuaire pour les pays qui ont une façade maritime...
Lire la suite...


Les armateurs avancent vers un pesage obligatoire des conteneurs

Le surpoids des conteneurs maritimes par rapport au poids déclaré pose plusieurs problèmes de sécurité mais le "sous-poids" n'est pas non plus sans inconvénients. © GPMH

Le Comité de la sécurité maritime de l'OMI va travailler sur un dipositif imposant de peser les conteneurs avant embarquement. Le World Shipping Council (WSC) et la Chambre internationale maritime (ICS) ont fait part de leur satisfaction.

C'est sur une proposition de l'Australie, du Danemark et des Pays-Bas que le 89ème Comité de la sécurité maritime de l'OMI a décidé d'inscrire à son programme de travail la problématique du poids réel des conteneurs et de leur saisissage à bord.

Cette proposition commune trouve une partie de son origine dans les conclusions de l'étude internationale Lashing@Sea sur le comportement des grands porte-conteneurs (des rouliers et des porte-colis lourds) et les contraintes physiques inattendues qui s'exercent sur ces derniers. L'autre partie vient des conclusions des inspections menées par les autorités australiennes et néerlandaises relatives à l'arrimage et l'assujettissement des boîtes à bord.

Disposer des poids réels avant l'embarquement
Parmi les nombreux points techniques qui doivent être renforcés, il est question de faire en sorte que les transporteurs maritimes disposent avant l'embarquement des poids réels des conteneurs. La justesse du poids déclaré est placée, depuis des années, sous la responsabilité du chargeur.
Dans leurs observations déposées à l'OMI, le WSC et ICS estiment qu'il est "nécessaire que les conteneurs soient pesés correctement avant leur chargement. Le poids correct des conteneurs doit être obtenu à terre et communiqué au navire avant que le chargement ne commence. [...] L'adoption d'une prescription exigeant que les conteneurs empotés destinés à l'exportation soient pesés est faisable et pratique, comme il a été démontré dans les juridictions dans lesquelles il est exigé que ce type de conteneurs soit pesé". Les deux groupements de compagnies maritimes précisent qu'il ne serait pas nécessaire de peser tous les conteneurs au terminal. Seulement ceux qui y arriveraient sans l'avoir été auparavant.

Être prêt en 2013
D'autres mesures plus techniques de durcissement des normes d'arrimage et d'assujettissement des conteneurs ont été proposées par les trois États à l'origine de la proposition, ainsi qu'une interprétation uniforme de ces normes. Il est aussi question de mettre en place un "instrument de retour d'information et des directives à l'intention des équipages quant aux mesures à prendre en cas de GM (distance métacentrique) extrême". Compte tenu du nombre de sous-comités qui doivent examiner tout ou partie du dossier, les trois États espèrent que le processus sera terminé en 2013.

 

Source: Michel Neumeister - Journal Marine marchande

Lire d'autres articles...  


 
 

Copyright ©. Tous droits reservés. Design by OIC